En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

Les jeunes à l'honneur pour les 174 ans du CCA

Mise en ligne : 24-02-2018
Dernière mise à jour : 24-02-2018
Les jeunes à l'honneur pour les 174 ans du CCA

Yes we can !

Le 17 février était le 174e anniversaire du Cercle des Chefs d'Atelier.
Ce club de la Croix-Rousse à Lyon avait mis les petits plats dans les grands et organisait, à cette occasion, la fête de son école de billard.

Invité par mon ami Claude Schaffran, j'ai eu le plaisir de constater : « c'est possible » ! 

Mais quoi donc me direz-vous ? Qu'est-ce qui est possible ? J'y viens.

La première fois où je me suis rendu dans ce club, début des années 90, c'était pour accompagner un joueur de mon club, Fernand Gonzalez, qui participait à un secteur au cadre N1 contre le regretté Lesage. Le souvenir que je garde, débutant passionné de billard, de mon arrivée tôt le samedi matin au CCA, c'est une rue étroite, un mur sombre, gris foncé, une porte en bois peint, aussi foncée que le mur, pas d'indication de la présence d'un club de billard derrière la porte. Une volée de marches, sombre là aussi, un terrain de boule lyonnaise dont le sable était presque noir(!) et un bâtiment ancien, lui aussi sombre. L'intérieur du club était couleur bois marron foncé et la salle dégageait un parfum d'histoire mais d'ancienneté aussi, avec au milieu de la salle de repos une table de « belote coinchée » occupée par des anciens là encore.

Il y a cinq ans, ce club, ancré dans la tradition, comptait 46 licenciés, la moyenne d'âge se situant au-delà de 64 ans.

Une nouvelle équipe prend la direction du club et faisant le constat de la perte de vitalité, d’élan entreprend un certain nombre de travaux : création de toilettes adaptées pour les hommes et les femmes, coup de peinture claire, panneau à l'extérieur et peinture du mur sur la rue. Ils créent une école de billard, passent une convention avec un collège proche et n'ont de cesse par des journées portes ouvertes, des participations aux différents forums associatifs de se faire connaître auprès des gens du quartier et auprès de la mairie de secteur.

Les débuts furent laborieux et parfois décourageants, mais Claude Schaffran et son équipe ont su ne jamais baisser les bras. Petit à petit, le noyau d'élèves collégiens et scolaires s'est créé et l'émulation est arrivée. Le bouche à oreille a aussi commencé à donner les résultats escomptés.

Le CCA compte aujourd'hui 107 licenciés. L'école de billard est florissante menée de main de maître par Julien, avec plus d'une dizaine d'élèves réguliers. Le 17 février, j'ai pu constater la vitalité, le bon esprit de ces jeunes de 8 à 15 ans. La rencontre de samedi était au 4 billes et rien n'est plus beau que cette vision d'une salle de billard pleine de jeunes filles et de jeunes garçons, vivants et remuants comme le sont les enfants à cet âge, mais sérieux, appliqués, concentrés sur le billard et leur volonté de bien faire. Lors de la finale qui voyait s'affronter Tiago et Liam (pas plus de 6 mois de pratique à eux deux), les spectateurs étaient nombreux et ébahis mais fiers aussi et ils applaudissaient à chaque point réussi. Les élèves de l'école de billard étaient tous là, assis et applaudissant eux aussi les finalistes avec enthousiasme. Chacun des finalistes, eux-mêmes encourageait celui qui était en train de jouer.

Quel plaisir de voir ces jeunes passionnés par le billard ! Quel bonheur de voir ce club et ses membres mobilisés, au service de cette jeunesse, de la fête et de la convivialité tout en œuvrant pour leur propre avenir. La manifestation s’est conclue par une démonstration menée tambour battant et avec un taux de réussite ahurissant, par Guy Duplomb dont chaque point réussi déclenchait les applaudissements et les hourras du nombreux public, élèves de l’école de billard en tête.

Oui, c'est possible ! Rien n'est perdu, contrairement à ce que répètent certains oiseaux de mauvais augure. Il est encore temps de se mobiliser et de poursuivre nos efforts pour transmettre au plus grand nombre cette passion qui nous unit, cet art sportif formateur, facteur de mixité sociale, transgénérationnel qu'est le billard.

A nous, à vous de jouer !

Jean-Paul Sinanian, président de la Fédération française de billard

La lettre de la Fédération

Collectif France
Jeunes 3-bandes
Téléchargements
resultats.pdf
12-12-2018
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Kozoom
Simonis
Aramith
Amphora

Partenaires institutionnels et internationaux