Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

CARAMBOLE CHAMPIONNAT DE FRANCE JEUX DE SÉRIE DIVISION 1 A DOUARNENEZ

Mise en ligne : 19-06-2022
Dernière mise à jour : 19-06-2022
CARAMBOLE CHAMPIONNAT DE FRANCE JEUX DE SÉRIE DIVISION 1 A DOUARNENEZ

Les Penn Sardin au sommet!

L’équipe de Douarnenez Valdys remporte son 4e titre national avec une victoire en finale sur Beauvais. Remplaçant Raymund Swertz, Louis Edelin (cadre 71/2) et Benoit Deziles-Legros (cadre 47/2) ont remporté leur match face à David Jacquet et Eric Castaner, Xavier Le Roy (auteur d’un très bon parcours) sauvant l’honneur à la bande face à Grégory Le Deventec.

La première demi-finale retour opposant L’équipe tenante du titre à Oissel aura été la rencontre la plus palpitante de cette finale. Menée 4 à 2 à l’aller grâce aux victoires de Pierre Martory au 47/2 et de Willy Gérimont à la bande, Douarnenez a arraché au retour l’égalisation avec la victoire de Deziles Legros sur Martory (131 arrétés) et les matchs nuls de Grégory Le Deventec face à Willy Gérimont et de Louis Edelin sur Yohann Petit (avec 137 sur la reprise égalisatrice). Les prolongations tournaient ensuite à l’avantage des locaux avec la victoire de Grégory et les deux nuls de Louis et Benoit.

L’autre demi finale entre Beauvais et Ronchin s’est également jouée aux prolongations tournant à l’avantage de Beauvais. Brahim Djoubri, auteur d’un premier match en 2 reprises, a ensuite été dominé au retour par Eric Castaner, Xavier Le Roy n’a laissé aucune chance à Bernard Villiers, tout comme Jean-François Florent face à David Jacquet.

Au niveau individuel, on retiendra la performance de Xavier Le Roy à la bande avec 3 solides victoires, 8 de MG (séries de 62 et 60), le retour de Pierre Martory au premier plan au 47/2 après Montbrison et la série égalisatrice de 137 de Louis Edelin, réalisée davantage sur ses qualités de compétiteur que sur sa technique. Yohann Petit aura sans doute été le meilleur « cadriste » avec un jeu de près rythmé et très apprécié, mais malheureusement victime d’erreurs techniques largement évitables. Willy Gérimont aura encore une fois démontré toute sa technique et son adresse à la bande et confirmé son statut de redoutable compétiteur. Grégory Le Deventec a beaucoup souffert face à des adversaires survoltés, mais a su se montrer décisif dans la qualification de son équipe pour la finale. Benoit Deziles Legros a eu du mal à clore ses matchs, mais a très bien réagi contre Martory et Castaner.

 

Le podium, de gauche à droite: Beauvais, Douarnenez Valdys et Oissel

Trouver un club
Suivez nous !
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Chevillotte
Aramith
Strachan
Simonis
Kozoom
Décathlon
Toulet

Partenaires institutionnels et internationaux