En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
La Fdration Franaise de Billard sur Facebook La Fdration Franaise de Billard sur Twitter La Fdration Franaise de Billard sur Youtube
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

Toutes les actualités

Actualités
Inauguration de la salle Alain Jonard

Ce vendredi 16 février a eu lieu l'inauguration de la salle Alain Jonard à Albert, en l'honneur de celui qui a été président du club de 1976 à 2012, après en avoir été secrétaire de 1958 à 1976 et trésorier depuis 2012...soit 60 années consécutives de bénévolat au sein du Rétro Albertin.

La cérémonie forcément très émouvante a eu lieu en présence de Claude Cliquet, maire d'Albert, Stéphane Demilly, député, Fernand Demilly, sénateur honoraire, Pierre Reynaert, vice président FFB, de nombreux présidents de clubs de la Somme et bien sur les amis et la famille de Alain, soit un total de 120 personnes.

Ce redoutable compétiteur qui a obtenu 5 titres de Champion de France dans sa carrière, a aussi participé à plusieurs finales en catégorie "Honneur" à la bande.

C'est aussi un excellent pédagogue qui aura formé notamment son fils Olivier, Cédric Melnytschenko ou Yohann Alderbonn.

Sous sa présidence, le Rétro Albertin a organisé 11 finales nationales et le Championnat du Monde au Cadre 71/2 en l'an 2000 qui avait vu la victoire de Frédéric Caudron devant Louis Edelin.

PARTIE LIBRE DAMES : Tournoi national 3 à Estaires
Le billard club estairois oraganise la troisième et dernière étape du circuit national à la partie libre dames les 10 et 11 mars prochains.   15 joueuses se retrouvent pour tenter de gagner leur place en finale de France qui se déroulera du 11 au 13 mai 2015 à Phitiviers.    

 

3-BANDES - Championnat du monde par équipes nationales à Viersen (Allemagne)

 

Le championnat du monde 3-bandes par équipes nationales se déroulera à Viersen, du 22 au 25 février 2018. Réduite à 16 équipes, l'épreuve ne réunira pas toutes les figures du haut niveau auxquelles Viersen nous avait habitué: l'Espagne et la Suède sont en effet les grandes équipes européennes absentes , tandis que le contingent panaméricain ne comptera que la Colombie, le Pérou et l'Equateur. L'équipe de France (3e de l'édition 2017) sera reconduite avec Jérôme Barbeillon et Cédric Melnytscheko qui seront accompagnés pour la premère de Gwendal Marechal. La France rentrera en compétition jeudi prochain à 18h dans un match sans doute décisif contre le Japon, avant d'affronter la Belgique et le Liban.

Site de l'événement - UMB - Kozoom

BLACKBALL : Coupe du Grand Ouest, première édition !

Pour la première fois au Blackball, quatre ligues se sont réunies pour monter un projet sportif commun.
Né de l’abandon des secteurs suite à la réforme territoriale et d’une fin de saison bien prématurée pour bon nombre de leurs licenciés, un projet est né !

Bretagne, Pays de la Loire, Centre-Val de Loire et Nouvelle Aquitaine lancent ce projet qui va bien au-delà d’une manifestation sportive.

 

 

La naissance d’un projet

Suite à la réforme territoriale et son extension sur les ligues sportives, les finales de secteurs disparaissent lors de la saison 2016-2017.
C’est l'abandon d'une rencontre inter-ligues et donc des possibilités en moins pour des joueurs régionaux de jouer au-delà de leurs frontières géographiques.

La Coupe du Grand Ouest veut remédier à cette carence entre la fin de la saison régionale et les championnats de France, mais pas seulement !

L’idée est de confronter les quatre délégations le temps d'un week-end.
Chaque ligue composera sa sélection avec 24 éléments : 3 Benjamins (-14 ans), 3 Juniors (-18 ans), 3 Espoirs (-23 ans), 3 Féminines, 3 Vétérans (+40 ans), 7 Mixtes, 1 Arbitre, 1 Organisateur.


Gaëtan Le Colleter (Pays de Loire), Patrice Lalande (Centre-Val-de-Loire), Christophe Jude (Nouvelle Aquitaine) et Yannick Geay (Bretagne)

Une part belle pour les jeunes !

L’événement a été pensé pour que chaque sélectionné participe au minimum à deux compétitions : une compétition par équipe et une compétition individuelle. Mais des formats moins classiques auront également lieu : Killer et Speed pool par équipes ! Enfin, les plus jeunes (U14 et U18), dans l’esprit des Diplômes Fédéraux d’Aptitude, se départageront lors de figures imposées.

Premier rendez vous !

L’ANJOU BLACKBALL CLUB, présidé par Olivier Blanchet, accueillera cette première édition, le week-end des 2 et 3 juin 2018.
Les éditions suivantes changeront de région chaque année.

Des objectifs très clairs :

Pour chaque délégation, pour chaque participant, il s’agira de marquer le maximum de points.
Le cumul des points marqués à travers l’ensemble des compétitions permettra de décerner le challenge de la « Coupe du Grand Ouest » à l’une des quatre ligues.
Ce challenge sera ensuite remis en jeu l’année suivante.

Au-delà de cet objectif sportif, l’idée est de prolonger un peu plus la saison sportive et de donner des objectifs complémentaires pour les compétiteurs dans les ligues au fil de la saison. C’est aussi une belle occasion d’évaluer nos plus jeunes et de leurs permettre de rencontrer leurs ainés et souvent leurs « modèles ».

Enfin, souhaitons que la convivialité sera soit de mise avec des temps d’arrêt lors des compétitions pour les repas de midi.
Des pauses qui pourraient être bénéfiques pour lier des contacts entre les ligues.
C'est aussi une belle façon de matérialiser l'âme de chaque ligue !

Rendez-vous à Angers le week-end des 2 et 3 juin 2018 !

Qui remportera cette première édition de la Coupe du Grand Ouest ?
Bien malin celui qui peut répondre à cette question...

Suivez la page Facebook de la Coupe du Grand ouest !

 

 

SNOOKER : championnats d'Europe - Sofia (Bulgarie)

Ce n’est pas la première fois que l’EBSA (European billiards and snooker association) choisit Sofia pour organiser des championnats internationaux.
Comme à l’accoutumée, les tournois se sont déroulés dans de superbes conditions à l’Hotel Ramada Princess, situé en plein cœur de la ville et où 16 tables Star étaient installées dans une superbe grande salle avec de tous nouveaux luminaires.

Tout au long de la compétition, on pouvait suivre toutes les tables en live scoring et 4 tables en live streaming avec toutes les demi-finales et finales diffusées intégralement en direct.
Merci à Darius Goral, qui fait toujours un excellent travail pour nous permettre de suivre l'événement.
Ces 3 championnats d’Europe rassemblés (U18, U21, Hommes) connaissent un succès grandissant : ce sont 39 nations représentées et plus de 250 joueurs avec 50 arbitres et officiels.

Le groupe France  FFB :

Nicolas Mortreux (joueur U18 et U21) : vice-champion de France U18 et U21.

Niel Vincent  (joueur U18, U21 et hommes):  champion de France U18 U21 et hommes.

Brian Ochoiski (joueur hommes et U21) : vice-champion de France hommes et numéro 1 français.

Stéphane Ochoiski : coach.


Niel Vincent, Brian Ochoiski, Stéphane Ochoiski, Nicolas Mortreux

Le parcours de Nicolas Mortreux :

En U18, dans sa poule N, Nicolas remporte deux matches sur 3.
Il bat Daniel Maldenov (Bulgarie) 3 à 0, s’incline contre Ben Mertens 3 à 0 et surtout se qualifie en battant dans un match décisif l’Allemand Daniel Siborski 3 à 2.
Il finit second de groupe en position 35 pour la liste du KO direct. Malheureusement, le Belge Nick Jansen s’impose sèchement 3 à 0 face à Nicolas dès les last 48.

En U21, dans le groupe L, Nicolas s’en sort très bien aussi.
Il démarre par deux victoires contre le Roumain Maxim Eme, sur le score de 3 à 2 et surtout contre le Polonais Daniel Hoyloda (3 à 1), favori de ce groupe avec Jed Mann, l’anglais, qui viendra à bout de Nicolas en 3 manches à 2.
Une dernière victoire de Nicolas contre le Bulgare Denis Ivanov lui assure tout de même la deuxième place du groupe.
Il termine en position 27 sur la liste du KO direct, mais tout comme en U18, la sortie de poule est fatale à Nicolas qui s’incline face à l’Autrichien Oscar Charlersworth.

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Nicolas a beaucoup progressé depuis plusieurs saisons. En préparation en Belgique, il a même réussi son premier century et il n’a que 15 ans !
Il sera un réel espoir de médailles pour les années à venir aussi bien en U18 qu’en U21. »

Le parcours de Niel Vincent :

U18 :
Il remporte sa poule (P) grâce à des victoires 3 à 0 contre le Portugais Tiago Teixeira, ainsi que contre le Roumain Riti Edouard (3 à 1) et contre Viktor Iliev le Bulgare.
Premier de poule, il est directement qualifié pour les last 32 et hérite de la position 18.

Il se débarrasse tout d’abord facilement de l’Écossais Dean Young sur le score de 3 frames à 1, puis plus difficilement en last 16 de Jan Jelenic, le Croate, 3 frames à 2.
Malheureusement, en quart de finale, Niel Vincent, un peu grippé, cède devant l’Anglais Hamin Hussein et perd par 4 manches à 1.
Il parvient tout de même à réaliser deux breaks 59 et 54 durant cet U18.

Pour la petite histoire, ce tournoi U18 est finalement remporté par le favori Jackson Page tenant du titre face à Florian Nussle.

U21 :
Niel remporte aussi sa poule grâce à des victoires sur Aleks Hubanov (Bulgarie) et Heorki Petronko (Ukraine) 3 frames 0, 3 à 1 contre Bulesc Revercs (Hongrie) et surtout contre Karol Lelek, le Polonais, 3 manches à 2.
Qualifié directement en last 32, il prend la revanche de Nicolas contre l’Autrichien Oscar Chalerworth en le battant 4 manches à 1.
En revanche, en last 16, c’est Matéaus Baranowski, le champion de Pologne, qui viendra à bout de notre valeureux champion de France mieux rétabli.
Dans ce U21, Niel aura fait des breaks de 56 et 54.

Hommes :
Dans ce troisième tournoi avec 135 participants au départ, participants logiquement de niveau plus élevé que Niel (17 ans), ce dernier réussi toutefois à remporter à nouveau son groupe.
Il bat tous ses adversaires, Attila Horwart (Hongrie) 4 à 0, Benjamin Mac Cabe (Suède) 4 à 1, Dragos Radulescu (Roumanie) 4 à 2 et fait surtout parler de lui en venant à bout de l’ancien champion d’Europe et ancien pro Kacper Filipiak sur le score très serré de 4 manches à 3.
Énorme exploit, énorme victoire pour Niel et pour la France.

Dans le KO direct, qualifié directement en last 64, placé TS 15, il ne fait qu’une bouchée du Lituanien ViIlius Schulte, battu 4 manches à 1 ; puis il atomise Gregor Biernarski, un autre Polonais, 4 à 0 en last 32, un des favoris du tournoi qui venait de faire 133 et 100 dans le même match.

Arrivé en last 16, Jordan Brown, l’expérimenté ancien pro Nord-Irlandais viendra à bout du très joli parcours de Niel par 4 frames à 1. Mais quel match encore de la part du jeune champion français qui n’a en aucun cas à rougir de cette défaite ! Avec un peu plus de réussite, il aurait sans doute pu aller bien plus loin ! Des Breaks en augmentation dans ce tournoi : 78 69 68 59 53 50 . Bravo Niel !

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Bravo à Niel pour ses 3 superbes performances, 3 fois premier de poule dans 3 tournois internationaux différents, je ne sais pas si c’est déjà arrivé, mais en tout cas pour un Français c’est une première ! Avec un quart de finale, en U18, comme les deux saisons passées et deux last 16 en U21 et en Homme, mais surtout avec un niveau de jeu exceptionnel et un comportement sur et hors table irréprochable, ce joueur est un plaisir à suivre et à conseiller, je pense sérieusement qu’un grand avenir l’attend s’il continue dans ce sens. »

Le parcours de Brian Ochoiski :

U 21 :
Brian remporte sa poule sans concéder la moindre frame ce qui lui vaut la première place du groupe mais aussi la place de TS1 dans ce KO direct.
Bravo à lui ! C’est la première fois qu’un Français réussit cette performance en international.

Les breaks de Brian dans cet U21 sont : 70 69 66 63 62 58 55 53 52.

Dans les sorties de poules, Brian va faire parler de lui. Il vient assez facilement à bout de Sean Maddok, ce jeune Anglais très prometteur et recordman du 147 réussi au plus jeune âge avec un 147 à 15 ans en compétition, mieux que Ronnie O'Sullivan.  Eh oui, rien que ça ! Victoire de Brian 3 à 0 !

Puis l’exploit, le choc, au terme d’un match épique, Brian vient à bout de Jakcson Page, récent vainqueur du U18 et finaliste du U21 l’an passé.
Le jeune Gallois, grand espoir du snooker mondial, était ici le favori et Brian a su démontrer toutes ses capacités en s’imposant 4 à 3 dans ce match en concluant avec un break de 69 dans la manche décisive.
Ce match reste, à ce jour, le plus beau résultat enregistré par le Français, battu par Alexander Ursenbacher le Suisse en quart finale (5 à 3) dans l’édition 2017.

Boosté par cette belle victoire, Brian accélère en quart de finale.
Il inflige un 4 à Rodion Judin, le Letton, en environ 50 minutes.
Malheureusement, alors qu’il mène 2 à 0 en demi-finale, Brian va retomber dans ses travers, jouant trop vite et trop risqué.
Il relance son adversaire, Simon Lichtemberg qui va le priver de finale en remportant cette demi-finale 5 à 4, dans un suspens hitchcockien.

C’est d’ailleurs lui qui remportera la finale contre Tyler Rees et sera sacré champion d’Europe en U21.

Bravo à Brian Ochoiski après 5 quarts de finale perdus en international, voici enfin son premier podium.
Mais la couleur de la médaille aurait pu très bien être l’or !

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Brian est l’un des joueurs les plus talentueux que j’aie rencontré dans ma carrière. Je ne dis pas ça car il est mon fils mais cette précision et cette facilité dans les empochages et la construction de breaks je ne l’ai quasiment jamais vu chez un autre. Par contre, c’est parfois aussi son propre problème car il joue parfois trop vite et risque des coups trop dangereux.
Son jeu actuel est trop irrégulier pour pouvoir tenir une ou plusieurs compétitions à ce niveau. En se posant davantage, le titre U 21 lui souriait. Mais faisons lui confiance pour comprendre enfin ses erreurs et un titre important ne serait plus tarder ! Bonne chance à lui pour Gibraltar où il affrontera au premier tour Adyda Metha pour sa première avec les pros. »

Hommes :
Brian termine second de sa poule K et en position 30 grâce à 3 victoires contre le Bulgare Viktor Iliev 4 à 1, Robert Kocanecic (Bosnie), Marko Gronvic (Serbie) 4 à 0. La victoire pour la première place du groupe lui échappe face à l’expérimenté David Waisman d’Israël, défaite 4 à 3 sur la noire.

Même résultat, 4 à 3 en sortie de poule, en last 64, contre Jani Kananen, le Finlandais, match dans lequel Brian s’incline 4 à 3 sur la noire dans un match où il pourra nourrir pas mal de regrets.

Le tournoi homme est remporté par Harvey Schandler l’Anglais face à Jordan Brown le Nord-Irlandais.

Quelques mots du coach sur cette compétition : « Un seul mot me vient : BRAVO aux trois jeunes joueurs sélectionnés ! Ils ont très bien représenté notre Fédération et notre Nation.
Il y avait une époque où la France venait participer à ces compétitions internationales et où l'on était fier de voir nos joueurs sortir des poules et passer 1 ou 2 tours.
Désormais, on sort premier des groupes et on vient pour gagner les titres : ce n’est plus la même musique !
Cette génération de joueurs est selon moi la meilleure que la France ait connue et on n'est qu’au début de l’aventure et des exploits de ces jeunes champions.
Il faut continuer et intensifier les actions de formation déjà entreprises depuis plus de 5 ans.
J’en profite pour remercier Jean-Paul Bazin et Isabelle Mortreux, mes collègues de la Commission nationale snooker, qui me font confiance dans mes choix et partagent les mêmes idées que moi. Cela marche, la preuve ici à Sofia !

Merci le Billard en image (LBEI) :
Grace à une couverture omniprésente et les reportages en direct de Stéphane Ochoiski, le responsable de la communication de la Commission nationale de snooker, les abonnés du site LBEI ont pu suivre dans l’intégralité à la fois le tournoi et le parcours des français dans ces championnats d’Europe.
Des records d’audiences ont été atteints notamment pour le match entre Niel contre Kacper, match vu par plus de 1200 personnes sur Facebook.
Désormais, le snooker, tout comme le parcours de nos jeunes champions, est une affaire à suivre !

Stéphane Ochoiski, responsable de la communication pour la Commission nationale snooker.

 

 

 

 

 

Trouver un club
La lettre de la Fédération

Dernière vidéo FFB
Suivez nous !
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Kozoom
Billards Bréton
Aramith
Amphora