Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

LA RECONNAISSANCE HAUT NIVEAU

Mise en ligne : 06-01-2022
Dernière mise à jour : 06-01-2022
LA RECONNAISSANCE HAUT NIVEAU

Le billard carambole 3 bandes est reconnu « sport de haut niveau » depuis 2005. Aujourd’hui s’ajoutent à lui  le Billard Américain, le Blackball et le Snooker, qui ont obtenu ce statut pour la période 2022-2025.

Afin d’en savoir davantage sur ce dispositif, Marc Massé, notre Directeur technique national, répond à nos questions.

 

 

Bonjour Marc, qu’est-ce que la reconnaissance du caractère "sport de haut niveau" ?

La reconnaissance du caractère haut niveau d’une discipline est délivrée sur la base de critères précis. Ces critères, fixés par l’Etat, évoluent d’une olympiade à l’autre, prenant en compte le contexte général du sport international, et les politiques publiques en matière de sport mises en œuvre successivement dans notre pays.

 

Pourquoi les disciplines des billards à poches sont-elles aujourd’hui reconnues ?

C’est justement l’évolution des critères, basés maintenant essentiellement sur l’universalité de la pratique, qui a permis à la FFB de déposer la demande et d’obtenir le label pour ces trois disciplines.

On peut distinguer trois axes possibles pour obtenir la reconnaissance du caractère de haut niveau :

1) la discipline est olympique ou paralympique (c’est-à-dire inscrite au programme des Jeux) et alors la reconnaissance HN est automatique

2) la discipline compte en moyenne sur l’olympiade passée au moins 30 nations participantes aux championnats du monde

3) la discipline compte en moyenne sur l’olympiade passée au moins 15 nations participantes aux championnats du monde, avec un classement de la France dans les meilleurs pays.

Ces critères expliquent l’impossibilité d’obtenir cette reconnaissance pour les autres modes de jeu du billard carambole.

 

Quels sont les marqueurs principaux d’une discipline reconnue de haut ?

Le sport de haut niveau est encadré par différents textes législatifs et réglementaires (Code du sport) et par la Charte du sport de haut niveau qui consacrent l’exemplarité du sportif de haut niveau.

Le sport de haut niveau implique :

  • La reconnaissance du caractère de haut niveau des disciplines sportives dont la liste est fixée par arrêté ministériel ;
  • Les projets de performance fédéraux (qui décrit la politique sportive de haut niveau de chaque fédération)
  • Les compétitions de référence (pour le sport billard : les Jeux mondiaux ou World Games, les championnats du monde et les championnats d’Europe)
  • La liste des sportifs de haut niveau

 

La FFB a par conséquent un Projet de performance fédéral pour les quatre disciplines dorénavant ?

En effet, ce document est en cours de finalisation et devra être validé par le ministère chargé des sports et par l’Agence nationale du sport en ce début d’année 2022. 

 

Quelle est la politique sportive de haut niveau de la FFB ?

Tout d’abord, il convient de rappeler que la FFB conduit simultanément une politique de développement et une politique sportive de haut niveau. L’une et l’autre se nourrissant mutuellement.

Ces deux grands volets de l’action fédérale impliquent des plans d’actions spécifiques mais aussi beaucoup de dispositifs qui servent ces deux politiques.

Par exemple, la structuration des écoles de billard dans les clubs est un moyen de développer la pratique pour tous, mais permet aussi de recruter des jeunes pratiquants et de détecter des talents et les champions de demain. Autre sujet connexe, la formation qui vise à proposer à chaque type de pratiquant, du débutant au jeune champion, l’encadrement dont il a besoin pour persévérer et s’épanouir dans une pratique de loisir ou sportive, ou s’orienter vers une pratique à plus haut niveau.

 

Le haut niveau concerne donc les jeunes et les champions ?

En effet, le Projet de performance fédéral comprend deux programmes :

  • un « programme d’excellence » qui prend en compte la population des sportifs de haut niveau et des collectifs France et l’ensemble des structures ou dispositifs de préparation ciblés sur cette population ;
  • un « programme d’accession au haut niveau » qui s’adresse plus particulièrement aux sportifs espoirs en assurant la détection, la formation et le perfectionnement sportif de ces jeunes talents, ainsi qu’aux sportifs régionaux.

 

Quel est l’encadrement fédéral du haut niveau au billard ?

La FFB travaille depuis plusieurs années sur cette question. Progressivement, nous structurons cet encadrement en formant des entraîneurs pour chacune des disciplines et spécialités, notamment dans le cadre du parcours de formation au Diplôme d’entraîneur-coordonnateur fédéral (DECF). L’objectif étant de couvrir tous les besoins, tant dans le programme d’accession au haut niveau que dans celui d’excellence. Nous avons par conséquent besoin d’entraîneurs de club, d’entraîneurs régionaux, d’entraîneurs nationaux.  

Par ailleurs, depuis 2017, la FFB nomme, pour des mandats de quatre années, des sélectionneurs nationaux assurant la cohérence entre la démarche de détection, de formation sportive et d’entraînement avec l’ambition d’obtenir des résultats significatifs dans les compétitions internationales de référence.

La Direction technique nationale s’appuie également sur deux cadres techniques fédéraux, Nicolas Henric pour les disciplines des billards à poches, et Louis Edelin pour le billard carambole.

 

 

Comment obtient-on le statut de sportif de haut niveau ?

Depuis 1982, la qualité de sportif de haut niveau s’obtient par l’inscription sur la liste des sportifs de haut niveau (SHN) arrêtée par le ministre chargé des Sports.

Cette liste comporte plusieurs catégories : Élite, Senior, Relève, et Reconversion. Ces catégories ne correspondent pas de façon systématique à des classes d’âges déterminées, ni à des collectifs d’appellation homonyme.

 

Deux autres listes existent :

  • une liste espoirs de haut niveau (EHN)
  • une liste des sportifs des collectifs nationaux (SCN)

Les critères d’inscription sur ces différentes listes sont très encadrés par les pouvoirs publics, et inscrits dans le Projet de performance fédéral.

L’inscription sur la liste SHN, la plus exigeante, nécessite d’obtenir des résultats très significatifs (médaille) dans les compétitions européennes ou mondiales.

 

Quels sont les avantages liés à la reconnaissance haut niveau ?

Les sportifs inscrits sur les listes peuvent bénéficier d’avantages ou d’aides individuelles suivant leur situation personnelle, leurs résultats sportifs, la catégorie dans laquelle ils figurent.

La Fédération obtient également un soutien financer dans le cadre du Contrat de performance signé avec l’Agence nationale du sport (41 000 € en 2021).

 

Quels sont les perspectives à court terme ?

Au niveau local, pour forger la base du programme d’accès à la pratique de haut niveau, nous envisageons un conventionnement avec certains clubs, estampillés « clubs avenir »,  qui iraient au-delà de la structuration des écoles de billard labellisées de niveau 1 (découverte) ou de niveau 2 (perfectionnement).

Ce dispositif sera clairement orienté vers la détection et la formation sportive dans un but de compétition et d’accès au meilleur niveau. Les critères pour ce conventionnement porteraient sur l’encadrement à mobiliser (minimum des entraîneurs de clubs), le volume d’entraînement pour les jeunes en fonction de la leur catégorie d’âge et de leur niveau, ainsi qu’un suivi de leur courbe de progression.

Cela nécessitera un renforcement des relais avec les Equipes techniques des ligues (ETR) et les clubs, la mise en place de programmes de formation sportive, la poursuite et l’accentuation de la formation des encadrants et la généralisation des compétitions régionales jeunes dans chaque discipline.

Au niveau national, le billard Carambole 3 bandes est déjà suivi depuis plusieurs années, avec un travail de qualité, mené par Louis Edelin, dans l’encadrement et le suivi des meilleurs joueurs, et notamment les espoirs. Dans les disciplines des billards à poches, nous avions déjà bien avancé avec des regroupements nationaux au CREPS d’Île de France pour le billard Blackball, et plus récemment le billard Américain, auprès des catégories jeunes et femmes.

Nous travaillons actuellement sur des modules transversaux à toutes les disciplines qui permettent l’amélioration de la performance au billard, comme la préparation mentale ou physique. Nous espérons pouvoir déployer ces outils très prochainement auprès de toutes les catégories.

 

En conclusion, pouvez-vous nous donner votre sentiment sur cette évolution ?

La reconnaissance du caractère haut niveau de plusieurs de nos disciplines devrait renforcer la dynamique de la politique sportive fédérale de haut niveau, faciliter la cohérence des actions et la mutualisation entre les disciplines. Elle doit pouvoir être mobilisatrice au niveau de chaque strate de la Fédération (clubs-comités-ligues-structures nationales), et accélérer le déploiement des dispositifs de formation et d’accompagnement de nos meilleurs sportifs pour atteindre plus rapidement l’excellence et la performance sportive.

Trouver un club
Suivez nous !
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Chevillotte
Aramith
Strachan
Simonis
Kozoom
Décathlon
Toulet

Partenaires institutionnels et internationaux