En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

Actualités internationales & haut niveau snooker

Actualités
INFORMATION EQUIPE DE FRANCE DE BILLARD SNOOKER 2018-2019

La FFB poursuit ses travaux de structuration du haut niveau dans toutes les disciplines. Dans ce contexte, le début de la saison 2018-2019 est marquée par la prise de fonction des sélectionneurs nationaux nommés la saison dernière.

Fonctionnement – équipe de France

Le mode opératoire permettant la définition des sélections est consultable dans le code sportif du snooker (Page 42).
Dans un premier temps, il a été demandé au sélectionneur national, Stéphane Ochoiski, de proposer les effectifs qui composeraient le « noyau dur » de l’équipe de France de snooker pour les catégories jeunes, femmes et hommes. Chaque sportif concerné recevra dès maintenant à ce titre une convention individuelle à signer qui formalise la relation joueur international / fédération.

Sélections pour les épreuves internationales

A l’approche de chaque championnat international, le sélectionneur proposera au directeur technique national la sélection des sportifs qu’il désire voir inscrits dans les différentes épreuves individuelles et par équipes nationales.
Le sélectionneur national choisira les sportifs prioritairement parmi les effectifs de l’équipe de France préalablement identifiés mais pourra aussi proposer un (ou plusieurs) sportif dont les performances récentes justifient son entrée en cours de saison dans le groupe France.

Stages sportifs

Pour le snooker, un coaching à distance sera proposé à chaque membre de l’équipe de France.
Par ailleurs, plusieurs regroupements ou stages seront proposés au cours de la saison 2018-2019 :
-    Deux stages d’entraînement et de préparation pour l’équipe de France sélectionnée pour les prochains championnats d’Europe :
o    Janvier : préparation pour les championnats d’Europe U18, U21 et hommes (Israël, du 16 février au 3 mars 2018).
o    Avril : préparation pour les championnats d’Europe par équipes féminines et hommes, et masters en individuel (Belgrade du 28 mai au 6 juin 2018).
-    Un stage national de détection pour les jeunes filles et garçons de moins de 18 ans (date à définir).

Catégories vétérans ("masters" au snooker)

La FFB proposera aux sportifs concernés par les épreuves des championnats d’Europe correspondantes (du 28 mai au 6 juin 2018 Belgrade) le mode de fonctionnement suivant :
-    Dans les 6 mois qui précèdent les épreuves, appel à candidatures pour participer à ces épreuves de façon autonome (sans prise en charge de frais par la FFB),
-    Sélection des joueurs retenus par la FFB
-    Envoi pour accord d’une convention individuelle à chaque sportif retenu qui prévoit notamment l’éligibilité à la prime à la performance en cas de médaille obtenue,
-    Inscription auprès de l’EBSA.

Marc Massé - Directeur technique national

Asnières sur Seine, le 17 octobre 2018

 

 

SNOOKER-INTERNATIONAL CHALLENGE CUP 2018

L’international Challenge Cup est une rencontre amicale internationale, quatre nations y participent, la République d’Irlande, l’Irlande du Nord, l’Ecosse et la France. Cette compétition a débuté dans les années 2000 suite à un match amical France Irlande, se sont joints à eux dans les années suivantes l’équipe d’Irlande du Nord et d’ Ecosse, la Belgique avait participé une ou deux fois mais s’est retirée.

Cette année c’est la France qui accueille la compétition à Montpellier du 18 au 20 octobre, l’édition précédente s’est déroulée à Edimbourg en Ecosse et le tenant du titre est la République d’Irlande .

Un grand mercie à Thierry Thénaisie le président du club de snooker de Montpellier et Elie Seeman le patron de la salle du BCM pour avoir accepté d’accueillir ce superbe évènement. Merci aussi à Marc Chouiller et Gille Grzeskowiak pour leur implication dans les préparatifs d’organisation et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cet évènement.

Déroulement du tournoi :

9 joueurs composent les équipes :  1 junior, 4 hommes et 4 masters - deux tournois distincts

ICC junior : 1 pour les juniors (4 donc 1 par team) de moins de 19 ans, ils se rencontrent dans plusieurs matchs, c’est un mini challenge.

ICC homme et master : les équipes sont composées de 4 masters et de 4 hommes, chacun rencontre en 1 manche chaque joueur de sa catégorie,  1 point par manche et donc chaque joueur joue au total 12 frames, l’équipe ayant obtenu le plus de points est déclarée vainqueur.

Composition de l’équipe de France  2018 :

Arbitres : Raymond Perez, Jérémy Guigner, Thierry Royer, Thierry Thénaisie.

Sélectionneur et capitaine de l’équipe de France : Stéphane Ochoiski.

Junior : Nicolas Mortreux (Saint Quentin).

Masters : Stéphane Ochoiski (Saint Avold), David Palmiero (Montpellier), Marc Chouiller (Aix en Provence), Philippe Broto (Tarbes).

Hommes : Brian Ochoiski (Saint Avold), Alexis Callewaert (Ronchin), Niel Vincent (Ronchin), Karam Fatima (Montpellier).

Le programme :

Début des matchs jeudi 18 octobre à 16h suivi de la cérémonie d’ouverture à 21 h.

Vendredi 19 octobre suite des rencontres de 9 h 30 à 19 h.

Samedi 20 octobre suite et fin des rencontres de 9 h à 19 h suivi de la cérémonie de clôture.

 

Cette manifestation est différente des autres compétitions internationales, une grande fraternité est née entre les joueurs des différents pays, ils ont plaisir à se retrouver chaque année dans leurs pays respectifs et partager de bons moments dans un esprit sportif et compétitif.

Pour cet évènement, une table sera filmée en streaming, cela sera retransmis sur le site du billard en image en direct . Une page Facebook est dédiée à l’évènement.

 

 

 

SNOOKER : Résultats des championnats d'Europe de Bucarest

Les championnats d'Europe de snooker se sont déroulés du 18 au 29 juin à Bucarest, en Roumanie.

Voici les différentes compétitions organisées pour cette manifestation :

  • 6 Red,
  • Shoot out,
  • Homme par équipe,
  • Master et féminine par équipe,
  • Master et féminine individuel.

 

Championnat d'Europe 6 Red du 18 au 21 juin :

Sur les 61 participants, trois français représentaient la France dans ce tournoi : Marc Chouiller, Jérémy Dorchies et Stéphane Ochoiski.

Ce dernier fut le seul à se qualifier pour les sorties de poule, mais la route de Stéphane s’arrêtera au stade des last 32 (seizièmes de finale), éliminé par le futur vainqueur du tournoi Schachar Ruberg, ce jeune champion Israélien qui remporta la finale face à l'écossais Garry Thomson. Stéphane pourra néanmoins nourrir quelques regrets dans ce match car il menait 2-0 avant de s'incliner par manches, 4 à 2.

Shoot out le 22 juin 2018 :

Grande nouveauté cette année "le shoot out" qui est en fait une compétition de snooker en accéléré, bien connue depuis plusieurs saisons chez les professionnels, mais organisé pour la première fois par l'EBSA, pour les amateurs. Le jeu se déroule en élimination directe en une frame de dix minutes, avec un shot clock de 15 secondes pendant les cinq premières  minutes puis  au bout de cinq minutes et dix secondes. C'est très spectaculaire ! 
Un seul représentant par pays est convié à participer à ce mini-tournoi dans lequel seulement 16 joueurs prennent part.

Le numéro un français Brian Ochoiski était donc le seul participant dans le camp tricolore et devait se sentir dans son élément, lui qui aime jouer plus vite que son ombre. Malheureusement dès le premier tour, et ce pour un point, Brian se fait éliminer par Darren Ellis le master écossais. Brian aura eu plusieurs chances de l'emporter pourtant, mais c''est un autre Darren, Darren Morgan l'expérimenté gallois, qui remporte la première édition de ce "shoot out" face à Tom Zimmermann le Suisse.

Si vous voulez découvrir ce jeu, vous pouvez retrouver sur ce lien tous les matches qui ont été filmés 

Championnat d'Europe par équipe master du 22 au 29 juin 2018 :

Deux équipes françaises étaient engagées dans ce tournoi : 

  • France 1 : Jean-Christophe Margontier et Marc Chouiller,

  • France 2 : Jérémy Dorchies et Stéphane Ochoiski.

Malgré de belles performances, nos deux équipes ne sortent pas de leurs groupes pour l'équipe 1.
Les deux équipes de France se classent troisième de leurs groupes respectifs.

Le tournoi fut remporté par l'Ecosse 1, face à l'Ecosse 2.

Championnat d'Europe individuel dame du 22 au 29 juin 2018 :

Angélique Viallard représentait la France en féminine. Elle termine assez facilement seconde de son groupe mais s’incline en last 16 face à la championne, l'Allemande Diana Stacteny, sur le score de 3-0.

Wendy Yans, la Belge, remporte là son douzième trophée dans cette épreuve et conserve son titre de championne d'Europe face sa compatriote belge Cathy Dehaene.

Championnat d'Europe individuel master du 22 au 29 juin 2018 :

Le niveau est très relevé dans cette catégorie et sur plus de 70 participants, dont plusieurs anciens profesionnels de snooker, quatre master français étaient engagés dans ce tournoi : Stéphane Ochoiski (numéro 1 master de la saison), Marc Chouiller (champion de France 2017), Jean-Christophe Margontier (demi-finaliste à Dinard) et Jérémy Dorchies.

Malgré de supers matches des trois autres, seul Stéphane se qualifie pour les sorties de poule et ce surtout grâce à sa belle victoire face à l'Islandais qui le menait  pourtant 2-0 pour une défaite 3 à 2.

En seizièmes de finale, Stéphane s'incline face à l'ancien champion d'Europe Marc Tuite (Irlande), qui aura produit un jeu de haut-niveau dans ce match. 

C'est Darren Morgan du Pays de Galles qui remporte à nouveau ce tournoi face à l'Irlandais John Farrell 4-2.
Il conserve donc aussi son titre conquis en Albanie, en 2017.

Championnat d'Europe par équipes homme du 22 au 29 juin 2018 :

L'équipe de France homme composée de Brian Ochoiski et Fabian Monnin numéro un et deux français effectue une superbe phase de poule avec notamment une victoire 5-0 face à la Pologne. Dans un match cruel, la France s'incline face à l' Allemagne 4-1 et sort second de son groupe.

En last 16, la France se qualifie, grâce à un très beau match, face à l'Israël 1 sur le score de 4 à 2.

Nous voici en quart de finale, dans un match au meilleur des 7 frames face à une expérimentée équipe d'Irlande, composée de Marc Tuite (ancien champion d'Europe master) et John Farrel (récent vice champion d'Europe master 2018).

Brian remporte facilement le premier simple face à Marc Tuite, mais égalisation de l'Irlande derrière lorsque Farrel remporte son simple contre Fabian.
Premier double et là, chapeau bas les Bleus, quel magnifique break de 91 de la part des Français (le Century n'était vraiment pas loin) et la France mène 2 à 1.
91 restera d'ailleurs le meilleur break de la compétition pour la France et surement le plus beau break du tournoi.

Liste des breaks du tournoi

Dans une ambiance très tendue, Fabian remporte brillament son simple face à Marc Tuite et la France mène désormais 3 à 1. Brian affronte John Farrel et break de 45 d'entrée du jeune français qui va malheureusement s'incliner dans cette manche suite à une bille magique de Farrel qui aura parcouru 8 mètres avant de s'engouffrer dans une poche !

Beaucoup de ressemblance dans le second double, les Irlandais sont vernis et empochent la dernière rouge sur un coup de chance et vident la table. Le score est alors de 3 à 3 et Brian affronte alors Farrel qui réussit tout ce qu'il entreprend sans laisser la moindre réelle chance à Brian. Mené 65-0, le jeune champion français capitule malgré lui et la France s'incline par 4 manches à 3. Les espoirs tricolores de podium, voire même du titre, s'envolent.

C'est le Pays de Galles, l'équipe de Darren Morgan, qui remporte cette compétition face à l'Irlande : 5 à 4.

Le mot du coach et sélectionneur français, Stéphane Ochoiski : "La France s'améliore d’événements en événements, les médailles vont bientôt pleuvoir. Merci à la FFB de nous faire confiance. Je félicite tout le groupe pour le niveau de jeu et la rigueur dont nos joueurs ont fait preuve. Merci à Fabian Monnin et Jean-Christophe Margontier qui, pour une première, ont bien joué et bien intégré le groupe France."

Retrouvez tous les résultats en cliquant sur ce lien.

Stéphane Ochoiski, sélectionneur national snooker.

 

SNOOKER : championnat d’Europe de snooker en Roumanie - juin 2018

L’EBSA (European Billards and Snooker Federation) organise du 18 au 29 juin 2018, à Bucarest en Roumanie : 

  • les championnats d’Europe 6 Red,
  • le Shoot out,
  • les championnats d’Europe master (plus de 40 ans)
  • les championnats d'Europe féminins individuels,
  • les championnats d'Europe féminins par équipes,
  • le championnat d’Europe masculins par équipes.

Le groupe France sera composé d'Angélique Viallard en féminins individuels.

Chez les masculins, l’équipe sera composée de Brian Ochoiski (numéro un français) et Fabian Monnin (numéro deux français). En catégorie master Stéphane Ochoiski (numéro un français master), Jean-Christope Margontier, Marc Chouiller et Jérémy Dorchies seront alignés en individuels et par équipes.

Equipe 1 : Stéphane et Jérémy.
Equipe 2 : Marc et Jean Christophe.

Stéphane, Marc et Jérémy participeront au 6 Red, Brian participera au Shoot Out, Stéphane et Jérémy seront réservistes dans ce tournoi.

Stéphane Ochoiski, sélectionneur national de snooker.

SNOOKER : championnats d'Europe - Sofia (Bulgarie)

Ce n’est pas la première fois que l’EBSA (European billiards and snooker association) choisit Sofia pour organiser des championnats internationaux.
Comme à l’accoutumée, les tournois se sont déroulés dans de superbes conditions à l’Hotel Ramada Princess, situé en plein cœur de la ville et où 16 tables Star étaient installées dans une superbe grande salle avec de tous nouveaux luminaires.

Tout au long de la compétition, on pouvait suivre toutes les tables en live scoring et 4 tables en live streaming avec toutes les demi-finales et finales diffusées intégralement en direct.
Merci à Darius Goral, qui fait toujours un excellent travail pour nous permettre de suivre l'événement.
Ces 3 championnats d’Europe rassemblés (U18, U21, Hommes) connaissent un succès grandissant : ce sont 39 nations représentées et plus de 250 joueurs avec 50 arbitres et officiels.

Le groupe France  FFB :

Nicolas Mortreux (joueur U18 et U21) : vice-champion de France U18 et U21.

Niel Vincent  (joueur U18, U21 et hommes):  champion de France U18 U21 et hommes.

Brian Ochoiski (joueur hommes et U21) : vice-champion de France hommes et numéro 1 français.

Stéphane Ochoiski : coach.


Niel Vincent, Brian Ochoiski, Stéphane Ochoiski, Nicolas Mortreux

Le parcours de Nicolas Mortreux :

En U18, dans sa poule N, Nicolas remporte deux matches sur 3.
Il bat Daniel Maldenov (Bulgarie) 3 à 0, s’incline contre Ben Mertens 3 à 0 et surtout se qualifie en battant dans un match décisif l’Allemand Daniel Siborski 3 à 2.
Il finit second de groupe en position 35 pour la liste du KO direct. Malheureusement, le Belge Nick Jansen s’impose sèchement 3 à 0 face à Nicolas dès les last 48.

En U21, dans le groupe L, Nicolas s’en sort très bien aussi.
Il démarre par deux victoires contre le Roumain Maxim Eme, sur le score de 3 à 2 et surtout contre le Polonais Daniel Hoyloda (3 à 1), favori de ce groupe avec Jed Mann, l’anglais, qui viendra à bout de Nicolas en 3 manches à 2.
Une dernière victoire de Nicolas contre le Bulgare Denis Ivanov lui assure tout de même la deuxième place du groupe.
Il termine en position 27 sur la liste du KO direct, mais tout comme en U18, la sortie de poule est fatale à Nicolas qui s’incline face à l’Autrichien Oscar Charlersworth.

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Nicolas a beaucoup progressé depuis plusieurs saisons. En préparation en Belgique, il a même réussi son premier century et il n’a que 15 ans !
Il sera un réel espoir de médailles pour les années à venir aussi bien en U18 qu’en U21. »

Le parcours de Niel Vincent :

U18 :
Il remporte sa poule (P) grâce à des victoires 3 à 0 contre le Portugais Tiago Teixeira, ainsi que contre le Roumain Riti Edouard (3 à 1) et contre Viktor Iliev le Bulgare.
Premier de poule, il est directement qualifié pour les last 32 et hérite de la position 18.

Il se débarrasse tout d’abord facilement de l’Écossais Dean Young sur le score de 3 frames à 1, puis plus difficilement en last 16 de Jan Jelenic, le Croate, 3 frames à 2.
Malheureusement, en quart de finale, Niel Vincent, un peu grippé, cède devant l’Anglais Hamin Hussein et perd par 4 manches à 1.
Il parvient tout de même à réaliser deux breaks 59 et 54 durant cet U18.

Pour la petite histoire, ce tournoi U18 est finalement remporté par le favori Jackson Page tenant du titre face à Florian Nussle.

U21 :
Niel remporte aussi sa poule grâce à des victoires sur Aleks Hubanov (Bulgarie) et Heorki Petronko (Ukraine) 3 frames 0, 3 à 1 contre Bulesc Revercs (Hongrie) et surtout contre Karol Lelek, le Polonais, 3 manches à 2.
Qualifié directement en last 32, il prend la revanche de Nicolas contre l’Autrichien Oscar Chalerworth en le battant 4 manches à 1.
En revanche, en last 16, c’est Matéaus Baranowski, le champion de Pologne, qui viendra à bout de notre valeureux champion de France mieux rétabli.
Dans ce U21, Niel aura fait des breaks de 56 et 54.

Hommes :
Dans ce troisième tournoi avec 135 participants au départ, participants logiquement de niveau plus élevé que Niel (17 ans), ce dernier réussi toutefois à remporter à nouveau son groupe.
Il bat tous ses adversaires, Attila Horwart (Hongrie) 4 à 0, Benjamin Mac Cabe (Suède) 4 à 1, Dragos Radulescu (Roumanie) 4 à 2 et fait surtout parler de lui en venant à bout de l’ancien champion d’Europe et ancien pro Kacper Filipiak sur le score très serré de 4 manches à 3.
Énorme exploit, énorme victoire pour Niel et pour la France.

Dans le KO direct, qualifié directement en last 64, placé TS 15, il ne fait qu’une bouchée du Lituanien ViIlius Schulte, battu 4 manches à 1 ; puis il atomise Gregor Biernarski, un autre Polonais, 4 à 0 en last 32, un des favoris du tournoi qui venait de faire 133 et 100 dans le même match.

Arrivé en last 16, Jordan Brown, l’expérimenté ancien pro Nord-Irlandais viendra à bout du très joli parcours de Niel par 4 frames à 1. Mais quel match encore de la part du jeune champion français qui n’a en aucun cas à rougir de cette défaite ! Avec un peu plus de réussite, il aurait sans doute pu aller bien plus loin ! Des Breaks en augmentation dans ce tournoi : 78 69 68 59 53 50 . Bravo Niel !

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Bravo à Niel pour ses 3 superbes performances, 3 fois premier de poule dans 3 tournois internationaux différents, je ne sais pas si c’est déjà arrivé, mais en tout cas pour un Français c’est une première ! Avec un quart de finale, en U18, comme les deux saisons passées et deux last 16 en U21 et en Homme, mais surtout avec un niveau de jeu exceptionnel et un comportement sur et hors table irréprochable, ce joueur est un plaisir à suivre et à conseiller, je pense sérieusement qu’un grand avenir l’attend s’il continue dans ce sens. »

Le parcours de Brian Ochoiski :

U 21 :
Brian remporte sa poule sans concéder la moindre frame ce qui lui vaut la première place du groupe mais aussi la place de TS1 dans ce KO direct.
Bravo à lui ! C’est la première fois qu’un Français réussit cette performance en international.

Les breaks de Brian dans cet U21 sont : 70 69 66 63 62 58 55 53 52.

Dans les sorties de poules, Brian va faire parler de lui. Il vient assez facilement à bout de Sean Maddok, ce jeune Anglais très prometteur et recordman du 147 réussi au plus jeune âge avec un 147 à 15 ans en compétition, mieux que Ronnie O'Sullivan.  Eh oui, rien que ça ! Victoire de Brian 3 à 0 !

Puis l’exploit, le choc, au terme d’un match épique, Brian vient à bout de Jakcson Page, récent vainqueur du U18 et finaliste du U21 l’an passé.
Le jeune Gallois, grand espoir du snooker mondial, était ici le favori et Brian a su démontrer toutes ses capacités en s’imposant 4 à 3 dans ce match en concluant avec un break de 69 dans la manche décisive.
Ce match reste, à ce jour, le plus beau résultat enregistré par le Français, battu par Alexander Ursenbacher le Suisse en quart finale (5 à 3) dans l’édition 2017.

Boosté par cette belle victoire, Brian accélère en quart de finale.
Il inflige un 4 à Rodion Judin, le Letton, en environ 50 minutes.
Malheureusement, alors qu’il mène 2 à 0 en demi-finale, Brian va retomber dans ses travers, jouant trop vite et trop risqué.
Il relance son adversaire, Simon Lichtemberg qui va le priver de finale en remportant cette demi-finale 5 à 4, dans un suspens hitchcockien.

C’est d’ailleurs lui qui remportera la finale contre Tyler Rees et sera sacré champion d’Europe en U21.

Bravo à Brian Ochoiski après 5 quarts de finale perdus en international, voici enfin son premier podium.
Mais la couleur de la médaille aurait pu très bien être l’or !

L'avis de Stéphane Ochoiski : « Brian est l’un des joueurs les plus talentueux que j’aie rencontré dans ma carrière. Je ne dis pas ça car il est mon fils mais cette précision et cette facilité dans les empochages et la construction de breaks je ne l’ai quasiment jamais vu chez un autre. Par contre, c’est parfois aussi son propre problème car il joue parfois trop vite et risque des coups trop dangereux.
Son jeu actuel est trop irrégulier pour pouvoir tenir une ou plusieurs compétitions à ce niveau. En se posant davantage, le titre U 21 lui souriait. Mais faisons lui confiance pour comprendre enfin ses erreurs et un titre important ne serait plus tarder ! Bonne chance à lui pour Gibraltar où il affrontera au premier tour Adyda Metha pour sa première avec les pros. »

Hommes :
Brian termine second de sa poule K et en position 30 grâce à 3 victoires contre le Bulgare Viktor Iliev 4 à 1, Robert Kocanecic (Bosnie), Marko Gronvic (Serbie) 4 à 0. La victoire pour la première place du groupe lui échappe face à l’expérimenté David Waisman d’Israël, défaite 4 à 3 sur la noire.

Même résultat, 4 à 3 en sortie de poule, en last 64, contre Jani Kananen, le Finlandais, match dans lequel Brian s’incline 4 à 3 sur la noire dans un match où il pourra nourrir pas mal de regrets.

Le tournoi homme est remporté par Harvey Schandler l’Anglais face à Jordan Brown le Nord-Irlandais.

Quelques mots du coach sur cette compétition : « Un seul mot me vient : BRAVO aux trois jeunes joueurs sélectionnés ! Ils ont très bien représenté notre Fédération et notre Nation.
Il y avait une époque où la France venait participer à ces compétitions internationales et où l'on était fier de voir nos joueurs sortir des poules et passer 1 ou 2 tours.
Désormais, on sort premier des groupes et on vient pour gagner les titres : ce n’est plus la même musique !
Cette génération de joueurs est selon moi la meilleure que la France ait connue et on n'est qu’au début de l’aventure et des exploits de ces jeunes champions.
Il faut continuer et intensifier les actions de formation déjà entreprises depuis plus de 5 ans.
J’en profite pour remercier Jean-Paul Bazin et Isabelle Mortreux, mes collègues de la Commission nationale snooker, qui me font confiance dans mes choix et partagent les mêmes idées que moi. Cela marche, la preuve ici à Sofia !

Merci le Billard en image (LBEI) :
Grace à une couverture omniprésente et les reportages en direct de Stéphane Ochoiski, le responsable de la communication de la Commission nationale de snooker, les abonnés du site LBEI ont pu suivre dans l’intégralité à la fois le tournoi et le parcours des français dans ces championnats d’Europe.
Des records d’audiences ont été atteints notamment pour le match entre Niel contre Kacper, match vu par plus de 1200 personnes sur Facebook.
Désormais, le snooker, tout comme le parcours de nos jeunes champions, est une affaire à suivre !

Stéphane Ochoiski, responsable de la communication pour la Commission nationale snooker.

 

 

 

 

 

Trouver un club
Dernière vidéo FFB
Suivez nous !
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Simonis
Aramith
Bulldog billard
Amphora

Partenaires institutionnels et internationaux