En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2018 : compte-rendu

Mise en ligne : 21-06-2018
Dernière mise à jour : 21-06-2018
ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2018 : compte-rendu

La saison 2017/2018 a été longue et riche.

L’effort de restructuration et de recherche d’efficience démarré dès janvier 2017 a été poursuivi. Nous avons déménagé nos bureaux de Vichy vers Bellerive-sur-Allier et la DTN du boulevard Henri IV vers les nouveaux locaux d’Asnières-sur-Seine. Merci aux salariés et aux bénévoles qui ont été mis à contribution encore une fois.

La DTN a continué à travailler en collaboration avec les commissions de formation et de développement. Les formations payantes ont été lancées et sont un indéniable succès, aussi bien pour les formations d’animateurs que pour celles d’initiateurs. Nous étions inquiets ou en tout cas attentifs par rapport à l’allongement de la durée de ces stages pour les initiateurs mais l’ensemble des participants s’est montré enchanté de la qualité et de la densité des enseignements. Nous continuons à enrichir les contenus et à finaliser les supports techniques notamment billards à poches. Nous souhaiterions enrichir la DTN en embauchant éventuellement dans le futur un nouveau mi-temps pour soutenir Marc Massé et Louis Édelin.

Comme annoncé, nous avons travaillé également sur la structuration du haut-niveau en lançant un appel à candidature concernant toutes les disciplines pour nommer des sélectionneurs et des entraîneurs nationaux. Là aussi, la démarche est très importante en termes de structuration et de crédibilisation en vue d’une candidature olympique. Le comité directeur du 22 avril a procédé dans un premier temps,  à la nomination des sélectionneurs nationaux. Ils ont été réunis le 6 juin à la DTN pour préparer la prise de fonction et harmoniser les procédures de sélection. L’étude des candidatures au poste d’entraineur et leur nomination sont encore en cours. Là encore il s’agit d’un progrès et d’une pratique nouvelle.

Sur le plan sportif, les succès sont nombreux. Nous sommes notamment très heureux du succès de l’Euro Youth organisé à Ronchin et des titres européens cadets et juniors aux trois bandes, soit un grand chelem dans la discipline haut niveau. Cela confirme s’il en était besoin que la formation est l’axe essentiel de la progression quelle que soit la discipline. Les succès répétés du blackball tendent à démontrer que le coaching et la « professionnalisation » sont un gage de bons résultats internationaux.

La commission de développement a fourni elle aussi un travail considérable. Sans classement en fonction de l’importance du travail et sans être exhaustif : la mise à jour du contenu du site internet dans ce domaine qui était en friche depuis plusieurs mois, la poursuite des efforts en faveur du handi-billard avec la mise en place d’une sous-commission spécialisée et l’organisation d’un événement à Vendôme en avril et de la finale handi-billard au blackball la semaine prochaine, les actions sur le billard féminin et le lancement d’un concours pour trouver un nouveau slogan pour le billard, le challenge des clubs, le plan fédéral citoyens du sport, les primes à la performance sportive.

A noter que cette année nous restons, à ce moment, dans l’incertitude quant au montant de la subvention ministérielle. Les modalités d’instruction des dossiers de la convention d’objectif ont changé et la prise de décision est moins claire que les années précédentes. Si nous sommes impactés par une éventuelle baisse, nous espèrons que celle-là restera modeste et donc supportable.

L’année fut jalonnée comme chaque saison d’affaires disciplinaires qui ont été transmises aux commissions de discipline, lesquelles, sont indépendantes et ont jugé les différents cas en leur âme et conscience. Suite aux problèmes générés par les différentes affaires au fil des années, le président, Jean-Paul Sinanian, a décidé de créer un organe indépendant appelé CIDESD c’est-à-dire comité indépendant de déontologie et de saisie disciplinaire. Le rôle de celui-ci sera d’étudier le dossier en amont attentivement et de donner un conseil quant à la saisine ou non de l’organe disciplinaire. Merci également à Patrice Mesny qui a bien voulu assumer la responsabilité de ce comité. Merci à Claudine Mesny pour son travail consenti pour adapter et mettre à jour en permanence nos textes règlementaires.

Dernier événement marquant, la démission des principaux acteurs de la commission des systèmes informatiques, soit son président Jérôme Desroziers et Jean-Michel Delamarche, principal acteur de la création du logiciel billards à poches. Merci à eux pour l’ensemble du boulot accompli durant ces années. Ils ont largement contribué à rationnaliser et à moderniser nos outils et seront sans aucun doute, difficiles à remplacer.

Cette assemblée générale va être le moment de lancement de deux actions que nous préparons depuis quelques mois, qui doivent (nous le souhaitons ardemment) nous permettre de donner une visibilité plus grande au billard. Laquelle visibilité devrait amener de nouveaux publics dans les clubs.

La première action consiste à officialiser la candidature du billard pour les Jeux Olympiques de Paris 2024. Le travail sera de mise et les supports seront nombreux : site internet dédié, logo spécifique, kakémonos et supports visuels, partenariats spécifiques. 

La deuxième action présentée hier et tout aussi prometteuse à mon sens est un partenariat entre la FFB, l’enseigne Décathlon et les clubs qui le souhaiteront. Là encore l’idée est de mettre en vue le billard, le rendre visible. La FFB sera le référent technique et les clubs auront pour mission de recevoir et d’initier les publics dirigés par Décathlon vers nous. La volonté des deux partenaires étant de rendre sa place au billard dans le paysage des sports et du loisir et de « populariser » la discipline comme elle le fut par le passé et comme elle peut l’être aujourd’hui en Asie et en Amérique du Sud. Le lancement de la pétition pour mener le billard aux JO 2024 est d'ailleurs en ligne et nous vous invitons à tous la signer : https://www.change.org/p/mener-le-billard-aux-jeux-olympiques-2024.

Le but affiché de ces deux actions qui vont débuter très rapidement maintenant, est d’amener de nouveaux publics dans nos clubs. C’est là que le rôle des ligues est essentiel. En tant qu’organe déconcentré de la FFB vous avez la responsabilité de relayer le message : nous ne serons efficaces et n’atteindrons notre but qui est d’augmenter le nombre de pratiquants et de licenciés de façon sensible, que si les clubs se prennent au jeu et sont en capacité d’accueillir tous ceux qui franchiront leur porte. Il faut pour cela que tous les organes du billard français comprennent la logique de notre politique de façon explicite et fassent passer le message de l’accueil, de l’initiation et de l’importance des écoles de billard. Plus que jamais nous avons besoin d’être cohérents, unis, synergiques. Les conditions réunies en ce mois de juin 2018 ont rarement été aussi convergentes en notre faveur. Montrons que nous voulons réussir. Montrons que nous savons mettre de côté un certain nombre de divergences, d’incompréhensions pour nous concentrer sur l’essentiel : faire gagner le billard, faire exploser le nombre de licenciés et conquérir le statut que nous méritons.

Nous souhaitons également la bienvenue dans le comité directeur de la FFB à trois élus qui ont remporté les suffrages ce week-end : Denis Brayer, Laurent Goodwin et Philippe Zwaenepoel.

Une nouvelle pensée pour les proches de notre trésorier Olivier Coumert, ainsi que ceux de Jean-Louis Le Quéau, ancien Directeur administratif, dont les décès touchent particulièrement la FFB.

Trouver un club
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Simonis
Aramith
Bulldog billard
Amphora

Partenaires institutionnels et internationaux