En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services adaptés et mesurer la fréquentation de notre site. En savoir plus

Ok, j'ai compris
Fédération Française de Billard
Afficher le menu mobile

Le billard, une thérapie pour les seniors

Mise en ligne : 12-06-2013
Dernière mise à jour : 02-05-2016
Le billard, une thérapie pour les seniors

Certains auteurs prétendent que le mot « billard », apparu au Moyen Âge, viendrait de la contraction de « bille » et « vieillard », avançant que ce jeu avait été inventé pour jouer au croquet sans avoir à se baisser pour ramasser les billes.

Pourtant, les mouvements de flexion-extension du tronc y sont permanents ce qui en fait, au contraire, un excellent exercice de prévention des douleurs lombaires liées à l’arthrose !

En réalité, pour toute une foule de raisons, le billard est un sport authentique à recommander aux personnes du troisième âge.

Praticable du 1er janvier au 31 décembre, lien social intergénérationnel et formidable moyen de lutte contre l’isolement, il permet aux anciens de se valoriser en transmettant leur passion et leur savoir aux jeunes débutants.

Par ses postures et par sa recherche de positions idéales du corps variant à chaque coup, il s’avère être un exercice remarquable pour l’entretien de l’équilibre en station debout. Il contribue ainsi à la prévention des chutes si fréquentes et redoutables chez la personne âgée.

Par la « mécanique » non violente et répétitive du geste, jouer au billard apparaît comme une pratique appropriée au bon maintien de l’appareil musculo-squelettique de la personne vieillissante.

Par sa « conception », c’est-à-dire par l’ensemble des stratégies nécessaires, il permet d’entretenir les facultés intellectuelles telles que la mémoire, la lecture des angles, l’anticipation, la coordination, le raisonnement, l’engagement, la prise de décision…

Bref, tout ce que la médecine recommande aujourd’hui pour lutter contre le déclin cognitif.

Par sa spécificité de sport peu consommateur d’énergie, il donne la possibilité à tout âge, avec  des entraînements quotidiens, d’améliorer ses performances permettant ainsi l’obtention de résultats gratifiants.

Par cette culture de l’estime de soi, cette singularité du « sport billard » en fait une réelle thérapie dans la lutte contre la dépression de la personne âgée.

C’est pour toutes ces raisons enfin que le certificat de « non contre-indication à la pratique du billard » devrait avantageusement être remplacé chez la plupart des anciens par la mention :

« Indication à la pratique du billard »

Docteur Pédro De Roa - Commission médicale

Trouver un club
Dernière vidéo FFB
Suivez nous !
A.F.L.D. & Ecoute Dopage


Partenaires
Décathlon
GabrielsBilliards
Simonis
Kozoom
Aramith
Le sport en image
Sport en France

Partenaires institutionnels et internationaux